top of page

Les Bienfaits de la Pleine Conscience

Face au stress des étudiants et étudiantes, la méditation en pleine conscience se révèle très efficace.

La pratique de celle-ci réduirait considérablement l’apparition “d’émotions négatives.”


Une équipe de chercheurs américains suggère d’intégrer la méditation en pleine conscience dans l’enseignement supérieur pour améliorer le bien-être émotionnel, favoriser la concentration des étudiants-es, et réduire leur stress et le risque de burn-out.

Cette étude menée auprès d’étudiants-es diplômés en ingénierie, a montré les bienfaits de la Pleine Conscience cette forme de méditation qui invite à se focaliser sur le moment présent

et les impacts de cette pratique sur une meilleure gestion du Stress.


Résultats publies dans la revue PLOS ONE, (voir synthèse ci-dessous)

“Amélioration significative” du bien-être émotionnel, également déclaré avoir “une vision plus positive”, et observé “une diminution des émotions négatives”, tout en affirmant que cette pratique les avait aussi aidés à mieux gérer stress et anxiété.

Des bienfaits à ne pas négliger, d’autant plus que, dans le même temps, les étudiants-es n’ayant pas pris part à la pratique ont fait état d’une “stabilité ou une diminution de leur bien-être”.


” Ce qui est remarquable, c’est que nous avons observé un modèle de résultats vraiment cohérent dans toutes les cohortes avec lesquelles nous avons mené cette étude”, déclare Pelin Kesebir, co-autrice de l’étude, dans un communiqué.


” Des investissements modestes d’un temps dédié peuvent avoir des effets bénéfiques très importants sur le bien-être général”, ajoute Susan Hagness (professeure d’ingénierie électrique et informatique qui a également piloté ces travaux).

Et de conclure “Étant donné l’état de la santé mentale des étudiants-es diplômés à l’échelle nationale, une intervention concrète comme celle-ci s’impose”.


Pour terminer en France comme dans d’autres pays la Santé/Charge Mentale est un Enjeu de santé publique. Celle-ci fait aujourd’hui l’objet de nombreuses études destinées à déterminer les moyens à mettre en place pour lutter contre l’anxiété, le stress, ou encore la dépression. Des troubles qui concernent tout particulièrement les jeunes, adolescents-es et étudiants-es touchés de plein fouet par la post pandémie et aussi les adultes tout âge confondu.

Présente dans les directives de la CVEC (Contribution à la Vie Etudiante et de Campus) la Santé/Charge Mentale fait partie des items où des actions doivent être mises en place par les établissements d’enseignements supérieurs.

Également présente dans le cadre des RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) dans la rubrique Bien-être au travail.


Face à ces résultats et à l’ensemble des directives, les chercheurs suggèrent de démocratiser et de normaliser les Pratiques de Pleine Conscience dans le cadre des Etudes Supérieures, et dans le cadre de la vie des Entreprises, car ces Pratiques sont bénéfiques à tout un chacun.


30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Me
bottom of page